Risques informatiques professionnels

Les risques informatiques sont la menace quotidienne à laquelle doit faire face tout particulier ou professionnel dès lors qu’il se connecte sur le web. Afin de ne pas vous retrouver démunie face aux multiples dangers qui nous guettent tous au détour de chaque page internet, un petit récapitulatif s’impose.

I – Les risques informatiques en ligne

Comme pour l’organisme humain, l’infection la plus répandue en informatique est incontestablement le virus. La différence est que ce dernier a été spécialement élaboré par des esprits malveillants dans le but de nuire. Il se manifeste soit par une attaque directe rendant difficile l’accès à votre poste de travail, soit par une installation insidieuse permettant de récupérer vos informations personnelles. Dissimulé dans un logiciel que vous téléchargez en toute confiance, il se propage dans votre système à chaque utilisation de celui-ci. De plus, il ne demande qu’à poursuivre son travail de contamination via clé USB ou à travers un réseau informatique.

Le logiciel espion ou le cheval de Troie, aussi appelés Spyware ou Trojan Horse sont des infections sournoises de votre ordinateur qui s’y installent par le biais d’une porte dérobée (backdoor) d’une application légitime. Une fois qu’ils y ont pris leurs quartiers, ils vont tranquillement enregistrer vos mots de passe pour les transmettre ou accéder à votre webcam et filmer vos faits et vos gestes !

II – Les risques de messagerie

D’autres risques informatiques sont véhiculés par votre messagerie. Quand il est malveillant, le courriel se transforme en pourriel, ou Spam. Un simple clic pour l’ouvrir ou sur un lien contenu peut suffire à implanter un ver (computer worm) dans votre disque dur. Ce risque existe également dans les messageries instantanées. Ce ver est d’autant plus vicieux qu’il peut se nicher dans un mail d’apparence anodine, puisqu’il est adressé par un expéditeur de confiance.

L’hameçonnage ou phishing est un courriel qui semble provenir d’une institution connue, telle une banque, un service administratif ou une grande entreprise. En vous incitant à cliquer sur un lien, l’infection attend aux aguets.

III – Les solutions pour limiter les risques informatiques

Afin d’éviter que vos données bancaires ou que vos mots de passe ne puissent être subtilisés, quelques précautions de base sont à prendre en considération. Il faut que vous sauvegardiez vos données personnelles en limitant l’accès, un disque externe est recommandé pour cela ; mettez à jour régulièrement les versions de vos applications, ainsi que les correctifs sécurité ; optez pour un anti-virus qui ait fait ses preuves et au large spectre ; paramétrez correctement votre pare-feu pour protéger les données en réseau ; modifiez régulièrement vos mots de passe sans utiliser les mêmes et en les choisissant longs et complexes ; enfin évitez de les pré-enregistrer et faites de même avec vos coordonnées de carte bancaire.

Rencontrez un expert